À l’invitation du Conseil d’administration de l’Union hellénique des Eptanisiens (Ioniens) en août dernier à l’Institut de Botanique Forestière et Zoologie des Forêts – Faculté des Sciences de l’Environnement Université de Technologie de Dresde (TU Dresden), Allemagne, sur l’amélioration de l’olive super centenaire À Strogili à l’île de Corfou, les résultats de la recherche, qui a été complété par une voie scientifique approfondie, ont été communiqués au BoD de HUE et sont impressionnants.

Comme on le voit, parmi les trois arbres qui ont participé à la recherche, le premier âge d’environ 1.120 ans est apparu comme le plus ancien, suivi des deux autres, d’environ 952 et 735 ans, respectivement.

Le diamètre des troncs d’oliviers ainsi que leur hauteur se révèlent particulièrement impressionnants et sont des données comparables avec les arbres les plus anciens du monde selon lesquels et les résultats documentés, les trois oliviers de Strogili à Corfou sont inclus dans les oliviers les plus anciens du monde entier.

Le fait mentionné ci-dessus est particulièrement intéressant pour le monde scientifique puisqu’il a été développé avec une nouvelle méthode de mesure, évoluant et perfectionnant l’ancienne méthode de mesure. Cette recherche et ses résultats seront publiés en 2015 au journal scientifique éco-méditerranéen par les scientifiques Andreas Roloff et le Dr Sten Gillner, alors qu’une conférence scientifique suivra où il sera inclus comme sujet de discussion.

Après l’avis des résultats de l’Université de Dresde, où la vieillesse, les hauteurs et le grand diamètre des troncs de ces jolis et majestueux oliviers dans la région de Strogili à Corfou étaient décrits, soulignant leur importance historique et culturelle, Le BoD de HUE va prendre toutes les mesures nécessaires pour que ces oliviers super centenaires soient reconnus comme des monuments naturels.